Les bitcoins en pratique

Maintenant que vous savez ce que sont les bitcoins, voyons un peu concrètement comment ça marche :

  • Comment obtenir des bitcoins
  • Les achats dans la vie de tous les jours : la baguette de pain ou l’achat en ligne
  • Remplacement ou complément des euros ?

Comment obtenir des bitcoins

Si on veut dépenser des bitcoins, il faut déjà en avoir. Mais comment ?

Ça dépend si on parle de maintenant ou dans quelques années. Maintenant, début 2014, ce n’est pas forcément facile. Il faut aller sur une place de marché en ligne (comme bitcoin-central.net, bitcoin.de, etc.), y ouvrir un compte, y transférer des euros, attendre que le compte soit validé et le transfert effectué, et alors seulement on peut acheter des bitcoins. Il ne reste plus qu’à les transférer dans son porte-monnaie (wallet) en local, mais ça c’est facile et rapide.

En ce moment (février 2014), des distributeurs de bitcoins sont mis en place dans certaines grandes villes d’Amérique du nord : vous insérez un billet et la machine vous imprime un code QR à scanner pour créditer votre compte des bitcoins correspondants. Facile, simple, rapide… mais pas dispo en France à l’heure où j’écris ces lignes.

Autre possibilité : vendre un bien ou un service et demander à se faire payer en bitcoins… mais encore faut-il avoir quelque chose à vendre ET trouver un acquéreur pouvant payer en bitcoins.

Dans quelques années, il sera possible de se faire payer tout ou partie de son salaire en bitcoins, certains salariés le demandent déjà (ok, des salariés de startup dans la Silicon Valley).

Les achats dans la vie de tous les jours

Voyons quelques cas de figure de la vie courante :

La classique baguette de pain

Prenons le cas classique de la baguette de pain. La seule manière de le faire, actuellement, c’est avec des pièces sonnantes et trébuchantes, éventuellement un billet (mais votre boulangère ne vous fera pas le sourire habituel). Les solutions comme moneo ou équivalent n’ont pas été adoptées : trop chères, à la fois pour l’utilisateur et pour les commerçants. Mais avec le bitcoin, c’est possible : il faut “juste” avoir son smartphone avec soi… et honnêtement, qu’avez-vous le plus souvent dans la poche : quelques pièces de monnaie ou votre smartphone ? Mmm ?

Avec votre smartphone, donc, vous scannerez le code correspondant au prix à payer, et… c’est tout. Terminé, c’est payé !

Et le montant peut-être plus élevé que la baguette de pain de notre exemple : il n’y a pas de limite, ni basse ni haute.

Un achat sur internet

Autre cas : un achat sur internet. Comment faites-vous actuellement ? Les moyens de paiement les plus utilisés sont la carte bancaire et Paypal. Parfois un chèque à envoyer par la poste ou un virement de compte à compte, mais ces derniers prennent du temps, nous ne sommes plus dans l’instantané.

Pour payer avec des bitcoins, le commerçant publie une adresse, qui peut être sous cette forme :

18jFaN4JELT455wmiG4L8nm8gyEWej6XbY

ou bien celle-ci :

QR code adresse bitcoin Yann Cochard

Dans le premier cas, vous copiez / collez l’adresse dans votre logiciel de gestion des bitcoins. Dans le 2ème cas, vous utilisez votre smartphone pour scanner le code QR (sur l’écran de votre ordinateur). Ensuite vous entrez le montant et vous envoyez. C’est tout !

Remplacement ou complément des euros ?

Tout d’abord, ces bitcoins ne vont probablement pas remplacer vos euros, dollars ou autre. Ils viendront d’abord en complément, comme méthode alternative et plus pratique pour certains usages. Vous pourrez bien sûr continuer à utiliser votre monnaie habituelle.

Dans un premier temps, on peut imaginer que les bitcoins seront d’abord utilisés pour les achats ou transferts d’argent sur internet : c’est leur principale force car c’est une monnaie virtuelle et qui permet des transferts quasi-gratuits et quasi-instantanés. Il n’y a pas de montant minimum, et les frais sont nuls ou insignifiants. Comparez cela à l’offre la plus connue offrant un service similaire : Paypal vous ponctionne au minimum 3,4% de frais plus une partie fixe de 0,25 €.

Il faut voir les bitcoins comme la suite logique de l’évolution suivante (un peu simplifiée) :

  • D’abord, nous avions uniquement des pièces (je ne compte pas le troc, on parle ici de monnaie)
  • Ensuite sont arrivés les billets de banque, nous étions encore dans le matériel
  • Avec les comptes bancaires nous avons pu commencer à payer par chèque.
  • La carte bancaire est une version plus moderne du chèque, mais il faut quand même avoir ce petit morceau de plastique (au moins ses numéros).
  • Avec internet s’est développé Paypal.
  • Maintenant nous avons les bitcoins.

Tous ces moyens sont apparus car ils répondaient à un besoin, et ils survivent car le besoin est toujours là (je pourrais en profiter pour en rajouter une couche sur monéo… mais non, oublions-le :) ).

Les bitcoins ne sont que la suite logique : ils viennent en plus de ces moyens existants, et seront adoptés pour de nombreuses raisons : rapidité du transfert, frais nuls ou insignifiants, système décentralisé, etc.

Pour les commerçants, gérer des bitcoins n’est pas forcément facile. Et si l’effort à fournir est énorme pour pouvoir accepter les bitcoins, peu de commerçants les accepteront. C’est pourquoi certaines sociétés commencent à proposer le service suivant : permettre aux commerçants d’accepter un paiement en bitcoins, mais en étant immédiatement crédités en euros. Autrement dit, les commerçants peuvent accepter les bitcoins sur le même principe qu’ils acceptent les cartes visa/CB… mais pour beaucoup moins cher et sans être lié à un organisme qui peut à tout moment couper les tuyaux.

Où dépenser mes bitcoins

Maintenant que vous avez des bitcoins, il faut les dépenser, non ? voici un site web qui liste des commerçants acceptant des bitcoins :

Oui, il est actuellement possible de lister les commerçants acceptant des bitcoins : ça veut dire qu’il n’y en a pas tant que ça. Mais bientôt, ce ne sera plus possible.

Nous passerons rapidement de “Nous acceptons les bitcoins” à “Nous préférons les bitcoins” ;-)

Posted in société, tech | Tagged , | Leave a comment