Les jours sont longs, mais les années passent vite

Voici une traduction libre d’un texte de Sam Altman, originellement publié sur son blog fin avril 2015 : The days are long but the decades are short. Je ne suis pas un traducteur professionnel : certaines phrases sont traduites trop littéralement et donc un peu « lourdes » : cela vient de ma traduction, pas du texte original 😉

 

Je viens d’avoir 30 ans et un ami m’a demandé si les 10 années qui viennent de s’écouler me permettraient de donner quelques conseils. J’hésite à les publier car je trouve que les listes de ce genre sont souvent futiles, mais voici quand même ma réponse, nettoyée pour publication :

 

1) Ne faites jamais passer votre famille, vos amis ni votre être cher après le reste. Préférez quelques amis proches à des centaines de connaissances. Gardez le contact avec les anciens amis, ne les perdez pas de vue. De temps en temps, restez discuter jusqu’au lever du soleil. Participez à des soirées.

2) La vie n’est pas une répétition générale, c’est pour de vrai. Tirez-en le meilleur. Le temps est compté et passe vite. Faites ce qui vous rend heureux et satisfait – de toutes façons peu de personnes sont encore connues au bout de quelques siècles. Ne perdez pas de temps avec ce qui ne vous rend pas heureux (cela arrive généralement quand ce sont les autres qui veulent que vous fassiez quelque chose). Ne perdez pas de temps avec les personnes que nous n’appréciez pas, et ne passez plus de temps avec les personnes négatives. L’attitude négative est vraiment mauvaise. Ne vous inventez pas d’excuses pour ne pas faire les choses que vous voulez faire.

3) Comment réussir : choisissez la chose juste à faire (c’est primordial et souvent oublié), concentrez-vous, croyez-y (surtout quand les autres vous surinent que ça ne marchera pas), contactez personnellement les gens qui pourront vous aider, apprenez à repérer les personnes compétentes, et travaillez dur. Il est difficile d’identifier sur quoi travailler car les idées originales sont rares.

4) Concernant le travail : il est difficile de faire du bon boulot sur un sujet qui ne vous passionne pas. Et c’est encore plus dur d’être heureux / satisfait de son sort si vous n’aimez pas ce que vous faites au travail. Travaillez dur – étonnamment, de nombreuses personnes s’offusqueront que vous choisissiez de travailler dur – mais pas au point que votre vie entière y passe et vous échappe. Votre objectif doit d’être le meilleur du monde à ce que vous faites au travail. Même si vous n’y arrivez pas, vous arriverez probablement à une très bonne place. C’est à vous de décider de l’organisation de votre travail – ne perdez pas de temps à être désorganisé, à travailler à des moments non optimaux, etc. N’ayez pas peur de prendre des risques pour votre carrière, surtout quand vous débutez. La plupart des gens choisissent leur carrière plutôt au hasard – réfléchissez vraiment à ce qui vous plait, aux domaines qui vont percer, et essayez de parler aux gens qui travaillent sur ces sujets.

5)  Concernant l’argent : qu’il achète le bonheur ou pas, il assure l’indépendance, et c’est très important. Le manque d’argent est stressant. En général, avoir assez d’argent pour payer les factures est plus efficace pour améliorer votre qualité de vie qu’en avoir assez pour vous payer votre propre jet. Gagner de l’argent est souvent plus amusant que de le dépenser, mais je n’ai personnellement jamais regretté l’argent que j’ai dépensé pour des amis, de nouvelles expériences, gagner du temps, des voyages ou les causes que je soutiens.

6) Parlez aux gens. Lisez plus d’articles de fond et moins de tweets. Regardez moins la TV. Passez moins de temps sur internet.

7) Ne perdez pas de temps. La plupart des gens perdent la plus grande partie de leur temps, surtout en milieu professionnel.

8) Ne vous laissez pas bousculer. Comme l’a dit Paul Graham « Les gens peuvent devenir formidables, mais il est difficile de prédire qui« . (Il ne faut pas confondre la confiance en soi et l’arrogance. Vous devez évidemment travailler sur la confiance).

9) Ayez des objectifs personnels bien définis pour chaque jour, chaque année, chaque décade.

10) Cependant, aussi important que soit votre planning, saisissez les opportunités qui se présentent. N’ayez pas peur de faire des choses un peu irréfléchies. L’un des avantages de travailler dur est que de bonne opportunités surgissent, mais il vous appartient de les saisir.

11) Changez vos habitudes et côtoyez des personnes intelligentes, intéressantes, ambitieuses. Travaillez pour elles et engagez-les (en fait, l’un des aspects les plus satisfaisant du travail est d’établir des relations profondes avec des gens brillants). Essayez de passer du temps soit avec les meilleurs du monde soit avec les plus prometteurs mais encore inconnus. Il est certain que l’on devient la moyenne des personnes avec lesquelles on passe le plus de temps.

12) Réduisez au maximum les distractions qui n’ont pas vraiment d’importance, cela protégera vos fonctions cognitives. Il est difficile de surestimer l’importance de ce point, et combien la plupart des gens n’y arrivent pas. Débarrassez-vous des distractions dans votre vie. Mettez en place des moyens robustes pour éviter que l’insignifiant ne consomme toute votre énergie, surtout au travail.

13) Soyez personnellement efficient. Rien que ça vous procurera de nombreuses opportunités dans la vie.

14) Les étés sont extras.

15) Ne vous inquiétez pas trop. Les choses sont rarement aussi risquées qu’elles le paraissent. La plupart des gens craint les risques, donc la plupart des conseils sont trop orientés vers la sécurité pépère.

16) Demandez ce que vous voulez.

17) Si vous pensez que vous allez regretter de ne pas faire quelque chose, vous devriez probablement le faire. Il n’y a rien de pire que les regrets, et on regrette bien plus ce qu’on a pas fait que ce qu’on a fait. En cas de doute, lancez-vous.

18) Faites du sport. Mangez équilibré. Dormez. Faites régulièrement des sorties nature.

19) Changez vos habitudes pour aider les gens. Peu de choses dans la vie sont aussi satisfaisantes. Soyez gentil avec les étrangers. Soyez aimable même si ça n’a pas d’importance.

20) Votre jeunesse est fantastique. Ne la gaspillez pas. En fait, pour les vingtenaires, je pense qu’il est ok d’avoir un comportement du genre « Donnez-moi des conseils de gestion, mais pas tout de suite ». Tout l’argent du monde ne vous rendra pas le temps perdu.

21) Dites plus souvent à vos proches que vous les aimez. Allez les voir aussi souvent que possible.

22) Cela aussi passera.

23) Apprenez frénétiquement.

24) Vivez souvent de nouvelles expériences. Cela semble vraiment important. Non seulement vivre de nouvelles choses ralentit la perception du temps qui passe, rend plus heureux et garde la vie intéressante, mais cela empêche votre esprit de se scléroser. Prévoyez quelque chose de grand, nouveau et risqué chaque année dans votre vie personnelle et professionnelle.

25) Vous rappelez-vous la passion amoureuse que vous aviez pour votre petit(e) ami(e) quand vous étiez ado ? Aimez comme ça maintenant. Vous rappelez-vous comment vous étiez excité et heureux à propos de tout quand vous étiez gamin ? Soyez à nouveau heureux et excité comme ça maintenant.

26) Ne vous comportez pas comme un enfoiré et ne coupez pas les ponts. Choisissez bien les sujets pour lesquels vous vous impliquez.

27) Pardonnez.

28) Ne cherchez pas le prestige. Le prestige sans substance ne dure pas et n’apporte pas de satisfaction.

29) Presque tout est acceptable avec modération. Presque rien n’est acceptable en très grande quantité.

30) L’inquiétude existentielle fait partie de la vie. Elle se ressent particulièrement lors des évènement importants de notre vie ou juste après les étapes majeures de notre carrière. Cela semble concerner particulièrement les gens intelligents et ambitieux. Je pense qu’une des raisons pour laquelle certains travaillent si dur est que ça leur évite de trop y penser. Il n’y a rien de mal à ressentir ceci ; vous n’êtes pas seul.

31) Soyez reconnaissant et relativisez les problèmes. Ne vous plaignez pas trop. Ne jalousez pas le succès des autres (mais rappelez-vous que d’autres vous jalouseront, et vous devez apprendre à les ignorer).

32) Soyez un bâtisseur, pas un yakafokon.

33) Avec assez de temps, il est possible de s’habituer à tout, bon ou mauvais. Les êtres humains sont très bons à ce jeu-là.

34) Prenez quelques secondes de réflexion avant d’agir. Sauf si vous êtes en colère : dans ce cas prenez quelques minutes.

35) Ne jugez pas les autres trop rapidement. Vous ne connaissez jamais toute l’histoire ni pourquoi les gens ont fait ou n’ont pas fait quelque chose. Ayez de l’empathie.

36) Les jours sont longs mais les années passent vite.

Publié dans société | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire