La culture des mûres

On connaît tous les mûres sauvages, cueillies en se promenant dans les chemins, en famille. On les croque en balade, on en fait de la confiture, c’est un bonheur. Savez-vous qu’il existe des mures dont les tiges n’ont pas de piquant, et dont les fruits sont plus gros, plus juteux, plus savoureux que les sauvages ?

Leur culture est toute simple :

En automne (septembre / novembre), coupez au ras du sol les tiges qui ont eu des fruits.

C’est l’essentiel 🙂 Voyez ci-dessous pour quelques infos en plus.

Mures

Quelques infos en plus :

  • Chaque printemps de nouvelles tiges apparaissent, elle donneront des fruits un an plus tard, en juin – juillet. Une tige dure donc environ 18 mois.
  • Pour avoir des fruits juteux, arroser si le temps est sec.
  • Elles poussent aussi bien à l’ombre qu’en plein soleil.
  • Contrairement aux framboisiers, elles ne font pas de nouveaux plants par tiges souterraines.
  • Pour avoir de nouveaux plants : en automne, les nouvelles tiges font des racines au bout, si elles touchent le sol (voir photo ci-dessous).
  • Inversement, pour ne pas avoir de nouveaux plants : il suffit d’attacher les tiges sur un support pour qu’elles ne touchent pas le sol.

Avec environ 20 plants sur une longueur de 10 m, en 2016 j’ai eu 25 kg de fruits.

10m de mûres, palissées
mures nouvelles racines
mûres : nouvelles racines

Bonne culture !

Récolte facile et pratique des graines de tomates (astuce)

Voici ma méthode pour récolter, ranger puis semer les graines de tomates. C’est une astuce toute simple, rapide et pratique. Pas besoin de s’embêter à nettoyer les graines, les sécher, les ranger dans des sachets. Le semis est ensuite très simple.

Pour commencer, il vous faut : les tomates bien sûr, dans une assiette, un couteau, un stylo et une feuille d’essuie-tout :

Matériel de départ

Écrivez le nom de la tomate et l’année sur l’essuie-tout, en haut à gauche et en bas à droite. Coupez les tomate, sortez les graines :

Retournez la feuille, puis déposez les graines sur l’essuie-tout. Commencez par faire une diagonale. Chaque petit tas a environ 4 graines :

Complétez toutes les rangées et les colonnes, ici 16 paquets en 4 x 4 :

Laissez sécher 1 jour ou 2 :

Pliez une 1ère fois, en gardant les graines à l’intérieur du pliage. Le nom est alors visible :

Pliez une 2ème fois, dans le sens de la longueur :

Pliez une 3ème et dernière fois :

C’est fini. Vous pouvez ranger vos graines dans un endroit frai et sec, jusqu’au printemps.

Pour semer vos graines, préparez le pot avec le terreau : les jardinières classiques permettent de mettre 2 demi feuilles d’essuie-tout, on dirait que c’est fait pour. Et surtout, une étiquette :

Découpez la quantité voulue, ici j’ai mis la moitié de 2 variétés. Posez la feuille d’essuie-tout sur le terreau :

Recouvrez de quelques millimètres. Les racines vont passer à travers le papier, qui se décomposera dans la terre. Il n’est pas nécessaire de décoller les graines, c’est très simple :

En coupant une feuille d’essuie-tout en 2, cela fait une demi-jardinière. Je sème 2 variétés dans une jardinière. Cela me fait donc 8 plants de chaque variété car je ne garde qu’une plante parmi les 4 qui poussent de chaque paquet de graines.

Voici par exemple les petits plants de l’année d’avant :